chercher

Dès que les cognassiers portent leurs fruits, l’amateur de musique rock Marco Antognini n’a qu’une chose en tête: descendre au sous-sol de sa maison et transformer ces fruits mûrs en sirop.

Ancien pilote de moto professionnel, il possède encore aujourd’hui un sens aigu du tuning. Dans la préparation de sirop, cela signifie revenir à la tradition. À la plaque électrique et aux équipements de grandes cuisines, Marco Antognini préfère la gazinière et la marmite en cuivre, qui permet un maintien exact et une répartition homogène de la chaleur, évitant ainsi que le sucre ne brûle.

Avec la même passion, Marco Antognini produit également des confitures et – rien d’étonnant en Valais – diverses liqueurs. Selon la saison et les récoltes, il surprend les clients de Volg avec de nouvelles créations. Il trouve ses recettes auprès de ses amis et connaissances, puis les perfectionne au fil du temps.

Marco Antognini et sa compagne, Nathalie Robert, font partie des cinq familles valaisannes qui vivent de leur production de sirops et confitures faits maison. Ils accordent ainsi une très grande importance à la tradition: ils renoncent totalement aux additifs. Si l’on fait bien son travail, on peut tout à fait se fier aux vertus conservatrices du sucre et du fructose.

Lumnije Demukai gère le magasin Volg de Vex depuis son ouverture. Son magasin était d’ailleurs le premier à proposer les spécialités «Délices du village» produites par Marco Antognini. Grâce à cette opportunité de vente, l’entreprise familiale Antognini a vite pris de l’ampleur. Aujourd’hui, ses produits sont aussi vendus dans les magasins Volg des villages aux alentours de Vex, où ils jouissent également d’une grande popularité. Ce n’est pas surprenant: tous ceux qui achètent des spécialités «Délices du village» savent parfaitement que derrière chaque produit se trouve un producteur qu’on connaît personnellement chez Volg.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Tapez le terme de recherche en haut et confirmez avec Return. Annuler avec Esc.