chercher

Par amour pour le village, ou le bétail s’ébat dans les marécages.

Aucun champ de riz ni marécage dans les environs, mais des prairies grasses et vertes à perte de vue: ici, à Schangnau, les premiers buffles d’eau de Méditerranée ont foulé le sol suisse il y a plus de 20 ans, et ils s’y sont tout de suite sentis chez eux. Le chemin vers Schangnau a été pavé par un petit groupe d’exploitations familiales sous la direction de Christian Bieri (à g.) et de son père Hans. Leur travail de pionnier a inspiré plus de 20 autres éleveurs dans toute la Suisse.

Combattre la chaleur par la boue: les buffles d’eau ne possèdent que 30% des pores de sueur de nos races tachetées autochtones. C’est pourquoi ils aiment se rouler dans la boue en été pour réguler la température de leur corps. De plus, la couche de boue les protège du soleil et des moustiques importuns.

Aussi puissantes sont les cornes, aussi fragile est l’animal qui les porte: les buffles d’eau ont des tendances grégaires très fortes puisqu’ils ne partagent pas seulement leurs repas, mais aussi leurs bains de boue. Lorsqu’un buffle découvre un endroit humide sur la prairie et creuse à l’aide de ses cornes, les autres l’imitent rapidement. C’est ainsi que se forme un trou de boue, au grand bonheur de tous.

Du buffle d’eau au pionnier Bio: à la fin des années 1990, la mozzarella au lait de bufflonne suisse était une nouveauté considérée comme un produit de niche. Dans le but d’assurer sa place sur le marché, Christian et Hans Bieri (image) ont déjà identifié la prochaine niche d’innovation: en collaboration avec cinq autres exploitations, ils produisent leurs spécialités en qualité Bio. Le magasin Volg de Schangnau ne vend pas seulement la mozzarella, mais aussi la savoureuse viande de buffle.

Lorsqu’il est question des spécialités «Délices du village» de Schangnau, la collaboratrice Käthi Gfeller est la bonne interlocutrice. Elle a grandi à Schangnau, juste à côté de l’exploitation de Christian Bieri. Si l’on suit la direction vers laquelle elle pointe son doigt, on comprend vite d’où vient la viande et d’où vient le fromage. En insistant un peu, on peut certainement lui soutirer l’une ou l’autre histoire de village, par exemple celle de la famille Bieri qui a ramené les premiers buffles en Suisse d’eau en 1996.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Tapez le terme de recherche en haut et confirmez avec Return. Annuler avec Esc.